Logo Facebook Leclerc Assurances
1 800 567-0927

Écrivez-nous

Et si nous options pour la déconsommation

Et si nous options pour la déconsommation

Et si nous options pour la déconsommation

En ce début d’année 2023, que dirions-nous de revisiter certaines de nos habitudes pour voir là où nous pourrions économiser quelques dollars?

Tout d’abord, savons-nous seulement que nous dépensons BEAUCOUP TROP!  Par exemple, avons-nous le réflexe de nous poser la question suivante avant chaque achat : « Est-ce que j’en ai vraiment besoin? ». 

Voici quelques conseils pour améliorer nos aptitudes en déconsommation :

L’alimentation

Combien pour la bouffe

Si nous mettons de côté les sorties au resto pour nous concentrer exclusivement sur l’épicerie, savons-nous seulement combien d’argent nous dépensons à chaque année?

Ce qui est intéressant, c’est que l’argent que « nous brûlons » ne se trouve pas toujours dans ce que nous achetons, mais dans tout ce qui se retrouve à la poubelle sans être passé par notre bouche parce que périmé ou, tout simplement, boudé.  À la fin du mois ou de l’année, nous serions probablement outrés de savoir tout l’argent qui s’est retrouvé au fond d’un conteneur à déchets.

Planifier, planifier et s’en tenir au plan

Parmi les trucs proposés, le plus populaire est de prendre l’habitude de choisir nos recettes de la semaine en fonction des spéciaux en cours et de nous en tenir à cela.  Bien souvent, tout ce qui ne fait pas partie du plan initial se retrouve au fond d’un tiroir ou dans les tablettes du bas et est relégué aux oubliettes.

Moins, c’est mieux

Apprenons également à ne pas acheter et cuisiner pour six si nous ne sommes seulement que deux.  Et si c’est impensable pour nous parce que nous avons l’âme d’une mamma italienne, à tout le moins, trouvons le moyen de congeler le surplus de sorte que ce soit encore mangeable un mois plus tard. 

Il existe des méthodes pour congeler les aliments afin que ceux-ci ne goûtent pas le congélateur.  Google est rempli d’informations à ce sujet. 

Cuisiner en groupe

En fouillant, justement, sur le Net, nous pouvons tomber sur des trucs plutôt ingénieux pour économiser sur la bouffe et éviter les pertes comme, par exemple, ces familles qui décident de former des groupes et d’échanger des repas entre elles.  Il peut s’agir de nos propres voisins!

Non seulement cela aide à créer de la diversité dans ce que nous mangeons, mais cela permet également d’avoir deux ou trois repas gratuits préparés d’avance, des repas que nous n’aurons qu’à réchauffer le soir venu. 

Choisir les spots les moins chers

Évidemment, l’endroit où nous choisissons de faire notre épicerie compte pour beaucoup dans les économies que nous allons réaliser.  Néanmoins, n’oublions pas de considérer le coût de l’essence en lien avec nos déplacements.  Si nous parcourons trois épiceries aux quatre coins de la ville, pas sûr que le beurre à 4,95 $ sera une bonne affaire finalement.

Attention, également, de ne pas tomber dans le « panneau » avec les affiches qui semblent indiquer une super aubaine.  L’est-elle véritablement?  Il arrive souvent que notre manque de connaissance par rapport au prix réel des aliments joue en notre défaveur. 

Réinventer sa façon de s’alimenter

Prenons le temps de repérer les failles, c’est-à-dire là où nous savons qu’il y a des pertes d’argent inutiles et là où nous savons que nous passons à côté de belles économies.

  • Parfois, d’acheter la marque maison, les emballages familiaux ou en vrac, ça fait baisser le coût de la facture d’épicerie.
  • Arrêtons-nous devant les aliments marqués « vente rapide » et planifions notre repas du soir ou du lendemain en conséquence.
  • Achetons selon la saison et soyons conscients de la durée de vie d’un aliment. Parfois, il est préférable d’acheter celui-ci la journée même.
  • Mangeons avant de nous rendre à l’épicerie pour ne pas laisser notre ventre décider à la place de notre tête. Et, si nous le pouvons, laissons les enfants à la maison car ceux-ci sont d’excellents influenceurs.
  • Si nous sommes fidèles à une chaîne, la carte de fidélité peut être payante.
  • Certains produits sont définitivement moins chers à la pharmacie. Oui, nous voulons sauver du temps, mais nous voulons aussi épargner de l’argent!

Invitation à visionner cette capsule vidéo fort intéressante d’une chimiste qui nous parle de la conservation des fruits et légumes!  CLIQUEZ ICI 

Les vêtements et autres produits pour la maison

Ce qu’il nous en coûte pour nous vêtir représente souvent une grande partie de notre budget.  Surtout si nous avons besoin que nos vêtements soient griffés.

Il existe des options beaucoup moins chères

Si nous n’avons pas encore eu l’audace de nous rendre dans les friperies du coin, il est temps pour nous de nous y mettre car nous trouverons là des vêtements qui sont souvent en parfaite condition et, qui plus est, ont beaucoup de style.  Nous risquons même de rencontrer quelques difficultés à désormais dépenser 200 $ pour un chandail lorsque nous savons que nous avons payé 20 $ pour la version « déjà portée » de celui-ci!

Également, kijiji, lesPAC, MarketPlace et les groupes de vente sur Facebook regorgent d’aubaines incroyables et pas seulement de vêtements!  Tout pour la maison et même plus!

Si notre premier réflexe devient désormais de vérifier d’abord sur ces plateformes avant de nous engager à payer le plein prix, nous réaliserons certainement des économies importantes.

Il est étonnant de voir tout ce que l’on peut trouver qui ne sert plus ou ne plaît plus aux autres, mais qui feront définitivement notre bonheur.  Alors pourquoi s’en passer!

Il existe même des sites où nous pouvons carrément louer des tenues de soirée et des vêtements de maternité (Belle et Belly).  Toute future maman vous le dira; dénicher des vêtements de maternité n’est pas une mince affaire et sachant que nous ne reporterons probablement jamais ces derniers, c’est une dépense qui fait un peu mal au cœur.

Suffit de faire nos propres recherches sur le Net pour découvrir toutes les boutiques (physiques ou en ligne) qui offrent ce genre de service.

D’ailleurs, saviez-vous qu’IKEA, H&M et Simons font la vente de produits de seconde main?  Comme quoi le monde est vraiment en train de changer… et pour le mieux.


Jackie Beaudoin, Leclerc Assurances et Services Financiers